Biographie Fimba Tankoano

Présentation de Fimba Tankoano

 

Fimba Tankoano fait carrière dans le développement social et communautaire. Il cumule plus de quinze années d’expérience en gestion, développement, suivi et évaluation de projets et programmes dans le domaine, aussi bien en Afrique qu’au Québec. Après des études de niveau maîtrise en psychologie sociale, il a travaillé au sein de la société civile burkinabè au sein de laquelle il a apporté une contribution substantielle de 2001 à 2008 dans plusieurs organisations non gouvernementales dont le Réseau africain jeunesse santé et développement du Burkina Faso et le Comité Inter-Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur la santé des femmes et des enfants (CIAF) dont le siège social est à Addis-Ababa en Éthiopie et regroupe 28 pays d’Afrique. Au nombre de ses réalisations, l’on peut mentionner la création de la « Coalition Fimba pour le genre » regroupant 13 ONG travaillant dans la promotion de l’équité et de l’égalité des sexes visant à soutenir l’intégration de cette stratégie dans les programmes de développement. Il a été représentant des mouvements et associations de jeunesse au sein du Comité consultatif de la société civile burkinabè (CCSC) auprès du Système des Nations Unies.  Il a aussi collaboré avec la coopération pour le développement international de l’Allemagne au Burkina Faso.

 

À son arrivée au Québec en 2008, il s’est très vite intégré tant socialement que professionnellement à sa société d’accueil à travers son implication bénévole au sein d’organismes communautaires à Montréal. Il commença sa carrière professionnelle au sein d’Accès Bénévolat où il a très vite saisi les enjeux en lien avec l’action bénévole au Québec et au Canada. Il a ainsi été l’instigateur du projet « Le bénévolat, une participation citoyenne et inclusive au service de la communauté montréalaise », projet duquel a découlé un plan stratégique de promotion de l’action bénévole, une recherche-action sur l’engagement bénévole des jeunes et des personnes immigrantes à Montréal et l’événement « Chaîne des bénévoles d’ici et d’ailleurs » qui s’est mérité le « Prix Solidaire Mobilisation 2011 » de Centraide du Grand Montréal.

 

Passionné par les questions de mobilisation et de développement des communautés, Fimba va relever de nouveaux défis à la direction générale de la Fédération des centres d’action bénévole du Québecqui regroupe plus d’une centaine de centres d’action bénévole à travers le Québec. À cette fonction, il a su utiliser les stratégies de développement des savoirs afin d’accompagner les centres dans l’amélioration de leurs pratiques. Il a une fine connaissance du milieu communautaire québécois et est reconnu pour son dynamisme, sa vision, son engagement et grâce à ses habiletés en relations publiques, il a su développer des relations partenariales avec des institutions gouvernementales, universitaires ainsi que des fondations. Il a siégé au conseil d’administration de Bénévoles Canada, du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA)et du Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ)pour ne nommer que ceux-ci. En reconnaissance de son leadership mobilisateur et l’importance qu’il accorde à la consultation, à la concertation et au partenariat, en 2016, il s’est mérité la distinction « Citoyen socialement engagé » du Réseau des entrepreneurs et professionnels africains (REPAF).

 

Toujours en action et soucieux d’améliorer ses compétences dans l’optique de mieux accompagner les organisations dans lesquelles il évolue, il s’est doté en 2015 d’un diplôme de second cycle en Gestion des entreprises sociales et collectives et il est candidat au MBA – conseil en management de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

 

Fimba Tankoano se démarque donc par sa connaissance du fonctionnement des organismes qui travaillent en réseau pour avoir œuvré au sein d’organisations impliquant des acteurs et des partenaires locaux, régionaux, provinciaux et internationaux. Sa grande capacité à conduire des processus complexes et l’implantation de nouveaux chantiers grâce à ses habiletés à communiquer, à écouter et à créer des relations partenariales avec toutes les parties prenantes, est un atout certain. Enfin, pour Fimba, se tourner vers la philanthropie est une avenue naturelle dans son cheminement personnel et professionnel. Faire avancer la culture philanthropique signifie pour lui: « appartenir à quelque chose de plus grand que soi-même ; appartenir à un mouvement, à une communauté de pensée et à une philosophie d’agir ensemble pour le bien collectif». Aussi, Fimba ne serait pas en terrain totalement inconnu ayant déjà pris part activement à certaines activités de L’Institut notamment comme animateur d’un atelier lors du Sommet de 2015 ou encore en tant que participant aux tables rondes du 18 septembre 2014 et du 25 août 2015, sans oublier sa constante présence aux différents rendez-vous proposés par L’Institut Mallet.

 

L’institut Mallet est donc très fier d’accueillir Fimba Tankoano à titre de directeur général et lui confie en toute confiance l’opérationnalisation de son ambitieuse planification stratégique 2019-2023 pour l’avancement de la culture philanthropique au Québec.