Faire don de son talent par le bénévolat de compétences, une nouvelle façon de s’impliquer dans sa communauté

Le 9 avril dernier avait lieu la seconde édition du RDV du bénévolat de compétences organisé par Bénévoles d’Expertise. L’Institut Mallet faisait partie de la centaine de personnes (gestionnaires d’organismes, responsables d’entreprises et bénévoles) venues pour comprendre ce qu’est le bénévolat de compétences, comment cela fonctionne et ce que cette forme de don de soi apporte aux organismes comme aux bénévoles.

Pascale Savard, responsable des communications de Bénévoles d’Expertise, reprend les principaux points qui définissent le mieux le bénévolat de compétences, son fonctionnement, les motivations des bénévoles et les bénéfices qu’en retirent les donateurs, comme les bénéficiaires.

Crédit photo: courtoisie Bénévoles d’Expertise

Faire don de son talent par le bénévolat de compétences, une nouvelle façon de s’impliquer dans sa communauté

Un texte de Pascale Savard, responsable des communications à Bénévoles d’Expertise.

« Un nouveau type de bénévolat se développe depuis quelques années ! Il s’agit du bénévolat de compétences. Une philanthropie qui permet de s’engager ponctuellement et différemment dans sa communauté.

En effet, le bénévolat de compétences consiste à offrir son expertise, transférer ses connaissances et partager son savoir-faire aux dirigeants d’organismes dans une approche d’enrichissement mutuel.

Cet accompagnement est ponctuel, répond à un besoin spécifique, et ce, dans un temps déterminé.

Le bénévole expert écoute, recommande, guide et coache.

Les bénévoles experts sont des femmes et des hommes qui proviennent de tous les milieux professionnels, des consultants, des retraités et des semi-retraités qui travaillent ou ont travaillé dans la fonction publique, en entreprises privées ou de façon autonome. Ils consacrent en moyenne 14 h en transfert de compétences par année.

Ils partagent leurs connaissances dans différents domaines : les ressources humaines, les finances, le développement des affaires, la planification stratégique, les communications et le marketing, la gouvernance, les affaires légales l’optimisation des processus et les technologies de l’information.

S’engager par le bénévolat de compétences permet, entre autres, de vivre de nouvelles expériences enrichissantes et stimulantes dans un milieu différent; participer au développement du milieu communautaire; acquérir de nouvelles compétences comme la vulgarisation, l’écoute des autres et la résolution de problèmes autrement.

Selon les résultats d’un sondage réalisé par Léger en 2018 pour le compte de Bénévoles d’Expertise (BE), pour les OBNL, 80 % affirment que le bénévolat de compétences permet d’assurer la pérennité de leurs services, 92 % qu’il accroît leur potentiel et qu’il a un impact direct sur l’autonomie de gestion. Directrice générale du centre communautaire Le Pivot depuis plus de 35 ans, MmeGinette Faucher a déclaré, en conférence lors du RDV du bénévolat de compétences 2019, : « Lorsque nous travaillons avec un bénévole expert, on est soutenu, on n’est plus seul et surtout, on développe de nouveaux outils, de nouvelles façons de faire et on augmente notre confiance en soi ».

« Lorsque nous travaillons avec un bénévole expert, on est soutenu, on n’est plus seul et surtout, on développe de nouveaux outils, de nouvelles façons de faire et on augmente notre confiance en soi ».

Ginette Faucher

 

 

Crédit photo: courtoisie Bénévoles d'Expertise

De gauche à

Lire la suite >>

CHRONIQUE SUR LE SITE WEB DU RÉSEAU LOISIR ET SPORT DU QUÉBEC: LA PHILANTHROPIE AU FÉMININ

L’Institut Mallet a récemment publié une chronique sur le site Web du Réseau Loisir et Sport du Québec (RLSQ). Ce billet reprend certains éléments révélés par un sondage et un bilan de connaissances sur le don philanthropique. Il met notamment en lumière le rôle primordial des femmes dans l’avancement de la culture philanthropique. Consultez-le pour en apprendre davantage!

Consulter la chronique Lire la suite >>

ARTICLE DANS LE CAHIER SPÉCIAL PHILANTHROPIE – LE DEVOIR DU 9 JUIN 2018

Au cours des derniers mois, l’Institut Mallet a réalisé un bilan de connaissances et un sondage sur le don philanthropique, qui met notamment en valeur l’apport essentiel des femmes à la philanthropie et qui a donné lieu à un article publié dans le Cahier spécial du Devoir sur la philanthropie qui a pour titre « Le Québec généreux », le 9 juin dernier.

L’article intitulé « Les femmes au cœur de la philanthropie » reprend des éléments du fascicule vulgarisé et d’une entrevue effectuée avec Nicole Ouellet, membre du conseil d’administration de l’Institut Mallet et Jean M. Gagné, président du conseil et chef de la direction de l’institut Mallet.

Consulter l’article Lire la suite >>